Le lycée François Arago de la ville de Perpignan a connu ce jeudi 23 mars 2017 un immense privilège. Accompagnés de leur professeure Mme Teixidor ainsi que du directeur journaliste de l'hebdomadaire «Le Travailleur Catalan» Mr Grandmont, les élèves de la classe de seconde 15 ont eu l'honneur de participer à une cérémonie de naturalisation. Arrivés en début de matinée à la préfecture de la ville, ils ont été pris en charge par Monsieur le Secrétaire Général de la  Préfeture. Après avoir assisté à plusieurs discours, les jeunes lycéens ont pu, à leur tour, montrer leur implication en présentant un diaporama sur le naturalisé français; Serge Gainsbourg. L'honneur ne fut pas des moindres lorsqu'ils virent défiler devant leurs yeux toutes celles et ceux qui s’apprêtaient à recevoir leur décret de naturalisation. En fin de cérémonie, un buffet fut organisé afin d’accueillir ainsi que  remercier tous les participants. En quelques heures, les élèves ont pu voir et comprendre à quel point ce jour était important pour toutes ces personnes. En effet, ce moment intense laissera un souvenir émouvant dans l'esprit des élèves de la classe de seconde 15.

Papegaey Chloé

image001

                            image003                                                                                     

                                                                                                         

Atelier photojournalisme et prise de vue avec Canon et animé par les photographes Florence At et Philippe de Poulpiquet (grand reporter, photojournaliste pour le journal Le Parisien).
Après une matinée théorique, l'après midi a été consacrée à une mise en pratique. Par groupe les élèves ont photographié les perpignanais dans leur quotidien.
Les (toutes très belles ) photos seront imprimées par Canon et feront l'objet d'une exposition.
Laetitia.cologni

Le camp de Rivesaltes

Le 24 janvier 2017, notre classe a visité ce camp, que nous avons la chance d'avoir, ici, dans les Pyrénées-Orientales.
Le camp de Rivesaltes est un camp militaire fondé en 1935. C'était le projet de l'officier d'artillerie Joffre, qui souhaitait sa création depuis 1875. Il a servit de centre d’hébergement lors de la Seconde Guerre mondiale, notamment pour les Juifs. Mais il a par la suite accueilli des réfugiés espagnols et des harkis.

Voir l'intégralité de ce commentaire pdfimages lnd thumb

Nous sommes allés voir un documentaire à la salle Jean Vigo à Perpignan, En quête de justice.
Ce documentaire retrace le combat de la famille de Kader Azzimani emprisonné à tort, condamné pour 11 ans avec Brahin El-Jabre pour 13 ans, pour le meurtre en 1997 d'un jeune dealer. Meurtre qu'ils ont toujours niés. La justice les a retenu coupable a tort à cause d'un témoin douteux. Mais finalement réussissent à avoir gain de cause et sont donc déclarés non-coupable.
Ce documentaire été très intéressant, la fait de pouvoir voir en détail une affaire, les avocats comment cela ce passe. C'était très émouvant et beaucoup ce sont retrouvés avec les larmes aux yeux. Peu d'affaire sont rejugés en France, une des rares erreur judiciaire reconnu.
Apres le documentaire, nous avons pu parlé avec un juge ( qui d'ailleurs avec traité la conditionnelle de Kader ) et une avocate qui nous ont donné leur avis et nous avons pu leurs poser plein de question.
Cela m'a beaucoup apporté car j'aimerais faire avocate ou un travail du droit et après je me suis senti d'autant plus intéressée par les métiers du droit.

Le 30/01/2017, nous nous sommes rendus au festival du film judiciaire à la Casa Musicale de Perpignan. Ce festival a pour but de faire découvrir aux élèves de différents horizons les mondes de la justice et de la police. Nous sommes ainsi allés voir la diffusion du film « Jugez-moi coupable » de Sidney Lumet dont le rôle principal est incarné par Vin Diesel. Le film, inspiré de faits divers américains, met en scène un procès jugeant une bande de mafieux italiens accusée d'escroquerie et de trafics de stupéfiants. Décrivant les évolutions du procès, le film permet d'observer les fonctionnements de la justice américaine bien différentes de la justice française.

            A la suite de la diffusion du film, nous avons pu échanger nos impressions et nos ressentis avec deux magistrates. Cela nous a permis de mieux approfondir le monde complexe de la justice . Les deux professionnelles nous ont également parlé de leur parcours scolaire et des différences entre justices française et américaine.

            Cette sortie nous a donc permis de découvrir un domaine complexe et de mieux comprendre  le monde qui nous entoure.

RICHARD Sithany 1èreS-6

Aller au haut