Le photojournalisme : Un autre regard sur l’actualité

image001

Les élèves de 2nde participant au parcours d’exploration « Littérature et société » ont vu jeudi 23 mars l’exposition « Espagne déchirée 1936-1939 » proposée par le Centre international de photojournalisme au Couvent des Minimes.

image003

Cette visite complète la réflexion sur « les chemins d’exil » menée tout au long de l’atelier à travers des activités et débats s’appuyant sur des œuvres telles que la bande dessinée Là où vont nos pères de Shaun Tan, le roman contemporain de Laurent Gaudé Eldorado et le film de Philippe Lioret Welcome.

View the embedded image gallery online at:
http://www.arago-perpignan.fr/fran%C3%A7ais#sigFreeIdeb57dfc6c8



image001

Le photojournalisme : Un autre regard sur l’actualité

Le 8 décembre 2016, les élèves du parcours d’exploration « littérature et société » se sont rendu au couvent des Minimes pour voir l’une des toutes premières expositions du CIP (centre international de photojournalisme). Le CIP a ouvert ses portes en octobre 2016 pour offrir l’opportunité au public de voir des expositions en dehors des dates du célèbre festival international de photojournalisme « VISA pour l’image ». Dans le cadre du parcours d’exploration, nous avons découvert le travail de Stanley GREENE, photojournaliste américain, plusieurs séries de photos prises sur les rives des différents pays qui bordent de la mer Caspienne : la Russie, l’Azerbaïdjan, le Turkménistan, le Kazakhstan et l’Iran, les îles Tchéchènes et qui sont regroupées sous le titre « Sur les rives houleuses de la mer Caspienne ». Nous avons apprécié de découvrir autrement une zone aux enjeux économiques et humains importants. Cette expérience nous a permis de découvrir le photojournalisme, qui nous apporte un regard nouveau et vraiment intéressant.

FormatFactoryimage004

Rebecca 2nde 15, Série Azerbaïdjan, Couvent des Minimes

FormatFactoryimage005

FormatFactoryimage007

FormatFactoryimage009

FormatFactoryimage011

FormatFactoryimage013

FormatFactoryimage017

FormatFactoryimage015



L’Oiseau vert 
Texte : Carlo GOZZI  Traduction : Agathe MELINAND
Mise en scène, décor et costumes : Laurent PELLY
image001

Tous les feux sont au vert pour se divertir !

L’Oiseau vert est une pièce de Carlo GOZZI mêlant humour, merveilleux, critique de la philosophie. Faisant grand bruit lors de sa parution en 1765, voyons comment les lycéens la perçoivent en 2017.
Laurena D
.
 

image003

© TNT Toulouse

Dans le cadre d’une sortie scolaire en vue de la préparation à l’épreuve de français du baccalauréat, certaines classes de première du lycée François ARAGO ont assisté à la première représentation de L’Oiseau vert au théâtre de l’Archipel à Perpignan, le vendredi 20 janvier 2017. Il s’agit d’une fable philosophique et théâtrale du comte vénitien Carlo Gozzi, mise en scène et scénographiée par Laurent Pelly.                                                
Manon JIMENEZ

image004

© Polo GARAT ODESSA

Une pièce plaisante et étonnante…

 L'Oiseau vert est un voyage initiatique, mais aussi un conte philosophique qui nous narre  l'histoire de deux jumeaux Barbarina et Renzo issus de l'union d'un roi hypocondriaque et de sa bien-aimée Ninetta enfermée sous l’évier par la terrible Tartagliona. Les jumeaux abandonnés et recueillis par un couple de charcutier,  découvrent à leur majorité qu'ils ont été adoptés et décident de partir. Ainsi commencent leur voyage et leurs péripéties.

Marissa

Comment l’Oiseau vert réussit son envol …

 Une pièce concentrée en comique, des costumes travaillés aux formes et aux couleurs de la Commedia, des comédiens incroyables, des voix originales… rien n’est laissé au hasard, tout est maîtrisé pour offrir un spectacle original et drôle.

Une grande partie de l’originalité et la féérie de cette pièce résident dans l’utilisation de l’espace scénique, son sol onduleux, ses rampes lumineuses, ses décors activés manuellement…

Leïla B

image006

©Getty images

Des comédiens fantastiques !

Chutes, gestuelles, démarches, pauses, langages, à chacun sa singularité. Autant d’éléments qui font de cette pièce un régal.                                                                                       Théo F.

image007

© Polo Garat ODESSA


 

Parcours d’exploration :
Littérature et société

Chemins d’exil

image001

Sortie : le 15 septembre 2016
Mme MAYORAL – Mme LORTET – Mme CHAUVELOT
PEX 4 - 2 -1

Le photojournalisme : Un autre regard sur l’actualité

image002

Luca 2nde15, Couvent des Minimes, exposition Messinis.

Le 15 septembre 2016, les élèves  du parcours d’exploration « littérature et société »  se sont rendu au 28ème  festival international de photojournalisme « VISA pour l’image ». Dans le cadre du parcours d’exploration, nous avons  vu trois expositions sur le thème des « migrants » : « Les chemins de l’espoir et du désespoir » de Yannis BEHRAKIS, « Femmes en exil » de Marie DORIGNY et « Scènes de guerre en zone de paix » de MESSINIS, lauréat du visa d’or. Nous avons apprécié de découvrir autrement l’actualité. Cette expérience fut éprouvante car les images étaient parfois bouleversantes, nous avons été surpris de découvrir le photojournalisme, qui nous apporte un regard nouveau sur l’actualité. En effet, voir une exposition provoque des émotions particulières, nous nous sentons plus impliqués, nous nous intéressons vraiment aux événements présentés par le photographe.

Lors de cette sortie, nous avons aussi apprécié le fait de pouvoir dans un second temps choisir d’aller librement voir certaines expositions, nous avons trouvé particulièrement  intéressantes : « Eaux troubles » de Laurence GEAI qui propose un regard original sur le conflit entre les israéliens et les palestiniens, en effet elle choisit d’aborder le problème par la répartition de l’eau mais aussi « Paco, une histoire de drogue », qui témoigne des ravages de cette nouvelle drogue sur des populations fragiles, adolescentes.

Tara-Tess 2nde 15, Léa 2nde 11 et Vincent 2nde 8

 

image004

Guilhem 2nde 14, Couvent des Minimes, exposition Behrakis.

image006

Noumaïos 2nde 14, Couvent des Minimes, exposition Behrakis.

image008

 

image010

Thomas, Couvent des Minimes, exposition Messinis.

image012

Widiane 2nde13

image014

Yasmina, 2nde 10

image016

 

        Tout a commencé par un travail d’écriture de poésies dans le cadre de la participation aux Jeux Floraux du  Genêt d’Or 2016. La qualité des productions a été récompensée par de nombreux prix et a motivé l’édition d’un recueil «  Le monde en poésie ». Après avoir reçu leur prix lors de la cérémonie  du  22 mai à la mairie de Perpignan, les élèves ont pu valoriser leur travail devant  Frédéric Miquel, inspecteur d’Académie, inspecteur pédagogique régional de Lettres et  chargé de mission DAAC Littérature-Ecriture-Poésie, lors de la sortie organisée à la Comédie du livre à Montpellier. Les élèves de 1ère L1 ont eu l’occasion de présenter  une dernière fois leurs productions à travers l’exposition et la lecture de poésies, au cœur de la manifestation « scène ouverte », le vendredi 10 juin au lycée Arago.

 image001

Liste des prix aux jeux floraux du Genêt d’Or

Prix Georges Belzeaux   : Emilie Vivas
Prix du Troubadour        : Camille Roselli
Prix Melvin Jones           : Aurélie Gonzales

Médailles

Coline Coulon
Emmanuel Castillo
Marine Bobo
Clara Vitalis
Mélissa Dameron

image002

Diplômes
Agathe Beckx
Maxime Pages
Rose de Lima Houndekon Sodou
      

 

L’exposition

image003

Capture1

image005

image006

La lecture de poèmes à la scène ouverte

Capture2

image008

image009

Aller au haut